Le sacre de l’été à Wissembourg

Le Quatuor Zemlinsky
et Nikita Mndoyants au piano. © Festival de Wissembourg
Le Quatuor Zemlinsky et Nikita Mndoyants au piano. © Festival de Wissembourg
A-  |  A+
Dépassé ce poumon vert de l’Alsace qu’est la forêt de Haguenau, en plein cœur de l’été, vous avez rendez-vous avec un grand moment de la musique classique. On y vient de loin mais l’événement reste encore peu connu des régionaux.

En effet, le Festival international de Musique de Wissembourg est très connu en France mais peu en Alsace même. Beaucoup d’Allemands font également le voyage alors que Colmariens et Strasbourgeois ne se pressent pas assez pour se rendre à cet événement de très haut niveau plébiscité par de prestigieux magazines de musique classique. C’est Hubert Wendel, directeur du festival, qui brosse ce tableau de la manifestation se déroulant sur trois semaines et réunissant jusqu’à 300 personnes par soirée.

Ici pas de « bling bling », pas de musiciens guindés. Il y a une connivence entre les artistes et le public et le contact se fait naturellement.

Cette année, ce sont une soixantaine de musiciens qui se produiront au cours de 25 concerts où une part belle sera faite aux quatuors : Ebène, Gerhard, Szymanowski et Zemlinsky.

Au bonheur du « cross-over »

Transformé en relais culturel en 1981, l’ancien couvent des Dominicains est un écrin de choix. De style gothique, l’édifice fondé vers 1300 s’est trouvé une nouvelle existence en devenant le lieu privilégié de la culture wissembourgeoise.

Au cœur de certaines interprétations très classique, le « cross-over » sera aussi de la partie. Entendez par là le passage de l’académisme au contemporain. Ainsi, l’ATS (Academy of Taiwan Strings), créée en 1990 à Taiwan, présentera un répertoire passant de la musique baroque aux compositions contemporaines. Le Quator à cordes classique Ébène, de son côté, peut se métamorphoser avec virtuosité en… jazz-band.

Au nombre des performances incontournables on ne manquera pas le Sacre du Printemps dans une version à 2 pianos avec Nikita Mndoyants et Vyacheslav Gryaznov. Deux génies,  la fois interprètes et compositeurs, ayant raflé dès le berceau la gloire et les distinctions.

11e Festival international de musique de Wissembourg.
Du 19 août au 6 septembre 2015.
Réservation et vente des billets assurées par l’Office de tourisme

Office de tourisme

Tél : 03 88 94 10 11

Focus

Hubert Wendel, créateur du Festival et son chien Dani, le plus mélomane des bobtails de l’Outre-Forêt.Point d’orgue

Hubert Wendel, créateur du Festival, vient d’offrir à sa ville de Wissembourg une décennie de festivals avec enthousiasme et détermination. Lui-même interprète à l’orgue, il a fait ses études au Conservatoire de Strasbourg et réalisé une édition de 32 CDs en hommage au chef d’orchestre néerlandais Willem Mengelberg.