Le sentier des hommes libres

sentier des passeurs
A-  |  A+
ENTRE ALSACE ET LORRAINE, IL SE TROUVE UN SENTIER ILLUSTRANT UN MOMENT PARTICULIER DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE. AU PÉRIL DE LEUR VIE, DES HOMMES ET DES FEMMES N’EURENT DE CESSE D’AIDER LES PERSÉCUTÉS DE LA TERREUR NAZIE À REJOINDRE LE MONDE LIBRE.

Juin 1940. L’histoire se répète. L’Alsace est annexée une seconde fois par les troupes allemandes. Et la ligne des crêtes devient à nouveau, comme elle le fut jadis en 1871, après la défaite de Sedan, une frontière entre le territoire alsacien et le pays lorrain. Côté Bas-Rhin, les troupes allemandes patrouillent en permanence et demeurent en liaison avec les services de la Gestapo établis côté Vosges, en zone occupée.

L’Alsace, du jour au lendemain, se voit contrainte de changer de visage, de langue, d’adhérer à l’idéologie nazie, de prendre les armes sous le drapeau allemand. Ils sont nombreux alors les prisonniers en cavale et les Alsaciens réfractaires au nouvel état totalitaire. Ils n’ont qu’un désir, fuir la région en traversant la fameuse ligne des crêtes. Mais le réseau inextricable des sentiers forme un véritable labyrinthe et les fugitifs risquent fort de tourner en rond et de revenir à leur point de départ. Ils remettent alors leur destinée entre les mains des passeurs.

sentier des passeurs

LES HÉROS DE L’OMBRE

Ces derniers prennent bien des risques. Leurs vies mais également celles de leurs proches sont menacées si les autorités allemandes se doutent de l’aide désintéressée qu’ils apportent aux exfiltrés. Ce sont des hommes et des femmes dotés d’un grand courage. Des coureurs des bois pour qui la forêt n’a aucun secret. Le « Sentier des Passeurs », balisé par le Club Vosgien, invite les randonneurs à marcher sur les pas de ces héros de l’ombre. Il suit ce que l’on nommait la « Route des Allemands », chemin forestier construit par des prisonniers polonais et russes durant la Première Guerre mondiale. Le début du sentier se trouve à la Maison forestière de Salm (631 m). Il se termine au village lorrain de Moussey en passant par l’abri de la Haute Loge (933 m), point culminant de la randonnée. Un parcours du souvenir pour rendre hommage aux valeurs patriotiques incarnées par une petite brigade d’anonymes et de sans-grades.

Contact

Tél : 03 54 39 60 42